Le Russe aime les bouleaux

Olga GRJASNOWA

Traduit par Pierre DESHUSSES

  • Parution : 09 janvier 2014
  • 225cm x 145cm - 320 pages
  • EAN 9782365690584

20,90 €

« Immigré », « identité », « patrie »... Des mots qui ont le don d¿énerver Mascha.
D'origine azerbaïdjanaise et juive, Mascha est arrivée avec sa famille à onze ans en Allemagne pour fuir la guerre et les massacres. Elle qui devient une « sans voix » prend aussitôt conscience du pouvoir que procure la maîtrise de la langue. Aujourd'hui, elle en parle cinq couramment et fait des études d'interprétariat. Son objectif : travailler au sein des Nations unies. À Francfort, en couple avec Elias, Mascha essaie d'oublier les horreurs vécues à Bakou, enfant... quand son petit ami meurt brutalement.
De désespoir, et sur un coup de tête, Mascha part pour Israël. Là-bas, les fantômes du passé la rattrapent, se mêlant à celui d'Elias et aux images terribles du présent.
Plus que jamais, Mascha va avoir besoin d'un endroit où se sentir chez elle, pour surmonter les drames et faire la paix avec le passé. Mais où le trouver ?

Olga GRJASNOWA

Olga Grjasnowa, née en 1984 à Bakou, en Azerbaïdjan, a grandi dans le Caucase et a émigré en Allemagne avec sa famille en 1996. Elle a passé de longs séjours en Pologne, en Russie et en Israël.
Diplômée de l'Institut de Littérature Allemande de Leipzig, elle a obtenu en 2011 une bourse de la Fondation Robert Bosch (Grenzgänger-Stipendium). Elle a été publiée dans plusieurs revues et anthologies et a travaillé dans le domaine des nouveaux médias, avant de rédiger son premier roman, Le Russe aime les bouleaux, finaliste de l'équivalent du Goncourt allemand.
Olga Grjasnowa étudie actuellement la danse à l'Université Libre de Berlin.