Mille ans après la guerre

FERNANDEZ Carine

  • Parution : 07 septembre 2017
  • 225cm x 140cm - 240 pages
  • EAN 9782365692670

17,90 €

Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n'apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin, il reçoit une lettre de sa soeur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique : sa soeur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur innocent avec Ramon. Il faut fuir ! Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de l'Estrémadure, où il n'était jamais retourné depuis la guerre civile.
Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous les eaux d'un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront. Des pans entiers de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche (« Minuit ») et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia (« Midi »). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé...

Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.

FERNANDEZ Carine

Carine Fernandez, après deux doctorats de lettres, dont une thèse d’état sur William Beckford, a écrit plusieurs romans chez Actes Sud : La Servante abyssineLa Comédie du Caire et La Saison rouge. Elle est également l’auteur d’Identités barbares (JC Lattès, 2014) et d’un recueil de nouvelles, Le Châtiment des goyaves (Dialogues, 2014). Longtemps expatriée au Moyen-Orient et aux États-Unis, elle vit actuellement à Lyon.