11 avril 2017

Sous la même étoile de Dorit Rabinyan dans Le Monde

Pendant six ans, Dorit Rabinyan peaufine son texte, consciente de ce qu'une histoire d'amour entre une Israélienne et un Palestinien est un sujet plus que miné : «Il fallait à tout prix éviter de romantiser le conflit car, il faut le dire et le redire, il n'est en aucune façon romantique. Il me fallait protéger la relation entre mes personnages pour qu'elle demeure de l'ordre de l'intime, et ne devienne pas la métaphore de quoi que ce soit.»

Un article passionnant sur le roman de Dorit Rabinyan à lire chez Le Monde des Livres !

 

Toutes les actualités